Mélissa Krifa, de cuisinière à monitrice d'atelier à ISATIS Carré Rouge

Accueil / Parcours / Mélissa Krifa, de cuisinière à monitrice d'atelier à ISATIS Carré Rouge

Mélissa Krifa, de cuisinière à monitrice d'atelier à ISATIS Carré Rouge

Atypique. Voilà comment qualifier le parcours de Mélissa Krifa. Cette jeune femme de 25 ans est actuellement cuisinière et monitrice d'atelier au Carré Rouge, une cafétéria de Villefontaine (Isère) employant nottament 10 jeunes travailleurs en situation de handicap et issus de l'ESAT Isatis. Par le passé, Mélissa travaillait dans un restaurant semi-gastronomique à Lyon, avant d'être appelée par l'établissement nord-isérois. Actuellement en contrat d'avenir au Carré Rouge, ses missions sont nombreuses. « Je m'occupe de la caisse, je gère l'accueil, je suis en cuisine et j'accompagne les jeunes en situation de handicap ». C'est d'ailleurs ce dernier point qui lui plaît le plus à l'heure actuelle.
"J'ai appris à réagir différemment dans certaines situations improbables."
Avant son arrivée à l'ESAT Isatis, Melissa ne connaissait pas du tout le milieu protégé. « J'ai appris à le découvrir. Avec le temps, on s'attache à ces jeunes ». Si elle se sent utile au contact de personnes en situation de handicap, la jeune femme reconnaît qu'elle a beaucoup appris à leurs côtés. « Cela me fait grandir. Mon caractère a beaucoup évolué depuis mon arrivée ici. J'ai appris à réagir différemment dans certaines situations improbables. » En contrat pour deux ans, elle se voit continuer durant un long moment dans l'établissement et espère conserver le plus longtemps possible cette double-casquette de cuisinière et de monitrice d'atelier. « J'ai vraiment découvert deux mondes complètement différents. Dans cette cafétéria, je m'épanouis et je pense que j'aurais du mal à m'arrêter. Contrairement à mon ancien travail, il y a plus de contact humain. Et puis il faut gérer plus de couverts dans une cafétéria. Cela me permet aussi d'accumuler de l'expérience. » Mélissa Krifa n'attend désormais plus qu'une chose: que son contrat d'avenir se transforme en CDI.

[18/05/2017]